Partagez
Facebooktwittergoogle_plus

bttf2logo

La saga « Back to the Futur », BTTF ou RVF pour les fans a 30 ans cette année (2015). L’occasion de revenir sur cette saga en trois épisodes et icône du cinéma d’aventure des 80’s.

A sa sortie en 1985, le premier volet de cette saga géniale est un énorme succès. Produit par Bob Gale et Robert Zemeckis, bénéficiant d’une distribution pour le moins réussie, d’une bande son composée par le génial Alan Silvestri, complétée par un tube planétaire d’Huey Lewis and the News, “The power of love”. Tous les ingrédients étaient réunis pour rendre culte le premier épisode. En Europe, à sa sortie au début 1986, les spectateurs découvrent ainsi le jeune Michael J, Fox qui campe à merveille le personnage de Marti Mc Fly, adolescent plus qu’en phase avec son époque. Le génial Christopher Lloyd, endosse le rôle de du Dr. Emmett Lathrop Brown et le fabuleux –et malheureusement peu reconnu- Thomas F. Wilson, qui interprétera les trois personnages Tannen (une vraie performance).

Quatre ans après la sortie du premier film, qui n’avait pas de suite prévue, Bob Gale et Robert Zemeckis, tournent le 2ème et le 3ème épisode à la suite. Il faut faire vite, car dans le premier volet, le personnage de Marty Mc Fly a 17 ans et Michaël J. Fox ne pourra bientôt raisonnablement plus jouer un ado de cet âge.
BTTF affiche
Nous pourrions écrire une thèse sur le scénario de BTTF, tant celui-ci est génial, mais nous allons nous arrêter sur le deuxième volet de cette trilogie car elle se passe en partie en 2015, soit précisément l’année où nous nous trouvons aujourd’hui. Comme disait Emmett Brown; « Eh oui, tout ce temps déjà… ».

Ici, nous allons nous intéresser non pas au sens du scénario, mais à la vision des auteurs sur notre futur, vu de 1989. Dans l’ensemble, pas de grandes révolutions dans cette vision d’avenir, l’Amérique est toujours l’Amérique. Néanmoins, il est nécessaire d’avoir vu le film pour saisir les subtilités du scénario que je vais vous exposer et qui concerne essentiellement la technologie.

En résumé, nous savons que Marty a une mission en 2015, plus précisément le 21 octobre 2015, pour éviter à son fils et à sa fille de se retrouver dans une situation qui va les mettre en danger. Ainsi donc, le (re)voilà dans sa ville (Hill Valley) en 2015. Il va découvrir ce qu’elle est devenue (scène récurrente dans les trois volets).

nike et dmc
Analysons ensemble si la vision des scénaristes de l’époque correspond à ce qui nous vivons aujourd’hui; Lorsque Marti découvre la place de l’Hôtel-de-Ville en 2015, il peut y voir des voitures volantes et circulant également au sol. Sur la chaussée, on peut y lire « interdiction d’atterrir ». La mode est aux couleurs. Les jeunes portent leur pantalon avec les poches retournées et les manches trop longues. Une casquette de couleur aux reflets changeants. Les chaussures (Nike) qui se lassent toutes seules et vestes auto asséchantes :

Il y a de nombreuses marques (placements produits) dans le film, c’était la règle à cette époque -et aujourd’hui encore-. Nike par exemple, apparaît sous la forme de chaussures qui se lassent toutes seules. D’ailleurs en 2015, ce fabricant a annoncé vouloir sortir une série spéciales de ces chaussures (sans la fameuse fonction), ce qui est un joli clin d’œil, encore faut-il voir à quel prix les précieuses seront vendues.

Plongeons dans le film ;

Les voitures volantes ou aéroglisseur:
delorean

En 2015, Nous en sommes loin, point d’aéroglisseur ou d’anciennes voitures converties en aéroglisseur dans nos espaces aériens (spécialisation de l’entreprise du fils du maire de Hill Valley de 1985). Ceci dit, c’est une vision cinématographique de la voiture du futur que l’on retrouve dans beaucoup d’œuvres au cinéma. Déjà dans Metropolis (1927) Fritz Lang montre une ville avec des avions circulant entre les immeubles de la ville. On se souvient du Taxi de Bruce Wills dans le 5ème élément, Blade Runner ou encore les différents Stars Wars qui illustrent des véhicules se faufilant dans des villes futuristes. Le fantasme de la voiture volante est omniprésent dans le cinéma de science-fiction, mais qui sait, elle est peut-être pour demain, les pendulaires peuvent rêver.

Le barman robotisé :
Robot serveur
En 2015 au »Café 80’s », c’est un robot qui sert les boissons. On fait du fitness dans le bar devant un mur de télévision. Si les murs d’écrans dans les fitness sont une réalité (il faut s’occuper la tête en pédalant tout de même), les barman-robot tel qu’imaginé dans le film n’existent pas encore. Ceci dit techniquement, c’est absolument réalisable.

Le Overboard:
back_to_the_future2
C’est probablement le gadget qui a le plus marqué le public dans cette deuxième partie. Il n’a pas de roue et fonctionne par sustentation. Hélas en 2015, personne n’a encore mis au point un tel engin, même si des prototypes existent. (Planche magnétique ne fonctionnant que sur un sol en métal ou encore planche équipé de moteur à hélice). Le « overboard » n’est pas près de voir le jour, tel qu’imaginé dans le scénario de BTTF2.

La monnaie virtuelle :

« Digites-moi 100 billets pour l’horloge de l’Hôtel-de-Ville » dit un homme occupé à récolter des dons dans la rue -C’est d’ailleurs ce personnage qui va malgré lui donner l’idée à Marty Mcfly d’acheter un almanach des sports et qui va provoquer un certain nombre de problèmes à nos héros-. Pour 2015, les scénaristes ont imaginé un système de paiement par empreintes digitales. Aujourd’hui, nous avons toujours de l’argent liquide dans nos poches, même si les cartes de crédit ou de débit direct sont toujours plus utilisées. Il semble aujourd’hui que nos téléphones intelligents risquent bien de détrôner nos bonnes vieilles cartes d’ici à tout soudain. Là, on a un peu de retard.
.
Prévisions météo :
2635-Instant-Traffic-Kiosk
Dans le film, en 2015, les prévisions météo sont très précises, à la seconde près. Même Doc Brown trouve ça génial. Aujourd’hui nos radars météos permettent des prévisions relativement épatantes à courts termes (3h), mais évidemment pas aussi précise que dans le film.

Drone « USA Today » ou « Flying news camera »

BTTf usatoday

Lorsque Biff et ses acolytes se fracassent dans l’entrée de l’Hôtel-de-Ville, un appareil volant de petite taille badgé « USA Today », le grand quotidien américain, est sur place en même temps que la police. Il photographie l’évènement qui se retrouvera en une du journal le lendemain. Là-aussi on peut relever l’excellente vision des scénaristes. Les drones civils de type « multicopter » sont appelés à se développer dans diverses applications de la vie courante et il est probable que ces machines soient opérationnelles bien plus vite que l’on n’imagine. Cette vision du futur est remarquable. Une machine volante remplaçant un reporter et son hélicoptère, c’est pour bientôt.

Chirurgie esthétique, prolongation de la durée de vie des individus:
Doc chirurgie

Dans le film, Doc s’est fait rajouter « trente ou quarante ans d’espérance de vie ». Il s’est fait opérer dans une clinique et s’est vu changer le foie, la rate, et subit un lifting du visage. De nos jours la chirurgie esthétique est de plus en plus répandue, mais l’augmentation de l’espérance de vie n’a rien à y voir. Le sujet de la santé est vaste et il est fort probable que notre espérance de vie augmente dans les siècles à venir, de manière naturelle ou pas. Les scénaristes ont vu assez juste s’agissant des liftings, cette « médecine » est aujourd’hui très courante dans notre société de « paraître ».

2015 en intérieur.
BTTF2 Robot cuisine
Le film nous amène dans la maison du futur de Marti et Jennifer Mc Fly à Hill Dale. On y découvre avec beaucoup d’intérêt la vision de la technologie de la maison, appelée de nos jours la « domotique ».

Reconnaissance biométrique:

L’entrée dans cette maison se fait par reconnaissance biométrique, soit par empreinte digitale. La lumière est à commande vocale, qui reconnait une voix « propriétaire ». Le système en reconnaissant l’utilisateur lui souhaite personnellement la bienvenue. Lorsque Marti arrive à son tour, le système a visiblement été modifié et lui réserve un accueil particulier. Marti corrige les paramètres en quelques touches sur un clavier mural. De nos jours ce système existe bel et bien est courant autant chez les privés que dans les entreprises.

Les fenêtres paysages:
bttf fenetre
Un écran diffuse un paysage lorsque l’on regarde la fenêtre depuis l’intérieur, donnant l’impression de vivre dans une maison au milieu de la campagne par exemple. De nos jours cela n’existe pas, même si techniquement cela serait peu compliqué à mettre en œuvre un tel dispositif.

La thérapie par sustentation :

Dans le film en 2015, on voit les parents de Marti qui rendent visite à la famille Mcfly dans leur maison familiale de Hill Dale (banlieue de Hill Valley).
Dans le film George McFly (le père de Marti) se déplace la tête en bas, son corps fixé à un appareil en sustentation. De fait, sa célèbre mèche de cheveux qui lui tombe sans arrêt sur le visage dans le premier volet, pendouille ridiculement contre le bas. De nos jours, ce type de thérapie n’existe pas. Du pur délire comique des scénaristes. Mais ce n’est pas fini.

La pizza « hydratée » miniature :
BTTf2 four
Dans la continuité de la scène de la maison du futur, Loraine McFly (mère de Marti) sort d’un sachet une pizza de 3 à 4 cm de diamètre. Elle la place dans un four à « hydrater » et en 2 secondes chrono, un pizza fumante de type familiale de 40 cm de diamètre en ressort. Alors que la famille déguste la pizza, Marti déclare « personne n’hydrate une pizza comme toi maman ! » Bien sûr, rien de tel n’existe, même si les géants de l’agroalimentaire rivalisent d’ingéniosité pour vendre toujours plus de plats préparés, plus ou moins bénéfiques pour notre santé. Relevons que dans le film, les fruits se trouvent sur un plateau ascenseur au-dessus de la table et est commandé par la voix. Dans le décor de la cuisine, on distingue clairement un robot cooking assez impressionnant, mais dont on ne peut qu’imaginer l’utilité.

Le téléphone vidéo et lunettes connectées :
jvc-virtual-reality-glasses-back-to-the-future-2
C’est un des sujets très intéressant de la scène de la maison. Lorsque les enfants de Marti sont à table (on mange toujours en famille en 2015), ils portent des lunettes qui ne laissent pas voir leurs yeux. Lorsque le téléphone sonne, ils peuvent dire à leur père que l’appel est pour lui. Il s’agit donc d’une vision des scénaristes des lunettes connectées, dont nous ne sommes aujourd’hui qu’aux balbutiements. Marti se déplace dans le séjour. Il répond à l’appel de manière vocal sans rien toucher avec une phrase type ; « Allo ici s’il vous plait ? » Cela me fait penser étrangement au « Ok Google » pour ceux qui utilise le système Androïd. L’écran géant de la TV qui diffuse des programmes switche sur l’image de l’interlocuteur. Lors de la conversation, le profil de l’interlocuteur défile en bas de cet écran plat, en 16:9, et placé contre le mur. On est ici dans une vision assez remarquable sur la manière dont les scénaristes ont imaginé l’avenir des télécommunications.

Dommage que cela se termine pour Marti par un licenciement par fax (!), lequel s’imprime dans toutes les pièces de la maison, ce qui vu d’aujourd’hui est un peu « Has-been »…

La Deloran (DMC)
BTTF dmc vol
Propulsée par un moteur thermique, la Delorean a néanmoins besoin d’une réaction électrique pour la propulser dans le temps grâce à son « convecteur temporel ». Pour ce faire, dans le premier volet, le véhicule « spatiotemporel » utilise du plutionium. Dans le 2ème volet, il utilise la fusion des particules à partir de simple déchets. Un fantasme toujours d’actualité hélas, celui de cette course aux énergies propres.

bttf taxi
Pour terminer, ce voyage dans le 2015 de la trilogie, relevons quelques détails amusants. Les taxis sont des Citroën DS (en fait il n’y en a qu’une seule) des années 60’s-70’s, qui volent bien-sûr et qui sont équipées d’une rampe lumineuse de couleur orange « Fédéral Signal » de type Aérodynic et placée sur le coffre arrière

BTTF griff
Griff Tannen, le fils de Biff, et arrière arrière petit-fils de Buford « Molosse » Tannen utilise en 2015 une BMW 633i cabriolet rouge et noire. C’est un modèle du début des années 80’s.

Les bandes annonces des cinémas sont en 3D, sans que l’on ait besoin de lunettes pour les voir.

bttf policewomen
Dans le film les policières ont des matraques fluorescentes et des casquettes diffusant sur un petit écran des messages du genre « To protect and to serve ». Elles peuvent identifier sur place des citoyens par leurs empreintes, ce qui laisse supposer que dans le futur, tout le monde est dactyloscopié (y compris pour les paiements)

BTTF2 pepsi
La marque Pepsi, apparaît dans le film avec une nouvelle forme de bouteille. Un petite série va d’ailleurs être produite pour 2015.

Les stations-services sont automatisées, clin d’œil à la station-service des années cinquante du premier volet où une ribambelle d’employés se précipitent sur les voitures venant faire le plein. En 2015 Un robot contrôle divers point des véhicules qui se ravitaillent. Par contre pas un seul indice sur le type de carburant utilisé. Là on est loin de cette réalité.

BTTF2 NB
Le deuxième volet de la trilogie de retour vers le futur, a permis au scénariste de 1988 d’imaginer le monde de 2015. Drôle et délicieusement décalé, BTTF 2 est un régal pour le spectateur, même si pour la plupart d’entres elles, les visions des scénaristes ne se sont pas réalisées, il n’en demeure pas moins que l’exercice, si périlleux soit-il, est pour le moins réussi.

Retour vers le futur, partie 2. Film de science-fiction de 1989, réalisé par Robert Zemekis, scénario de Robert Zemekis et Bob Gale, Universal Pictures.