Month: avril 2009

AC DC live at the Hallenstadion Zürich

Bon j’y étais. Pas que je sois un grand fan, mais c’est un truc qu’il faut avoir vu une fois dans sa vie, enfin pour ceux qui aime le rock taillé à la hache. Il faut dire que j’ai la chance d’avoir eu un billet au prix normal sinon…

Pas de grande surprise, gros spectacle, Angus Young a donné ce que les milliers spectateurs attendaient et tout le monde est reparti content.

En première partie c’était Redwood, groupe du cru, drôlement bien.

Quelques images:

Elections cantonales à Neuchâtel

Depuis que je suis en âge de comprendre l’environnement politique dans lequel nous vivons et ses implications dans la vie de tout les jours, j’ai toujours été relativement surpris par le taux d’abstention relevé lors des élections cantonales. Moins de 40% des citoyens, bénéficiants de la qualité d’électeur n’ont pas jugé utile d’user des différents moyens mis à leur disposition pour faire valoir leur voix et leur choix. Ainsi va la démocratie dans notre coin de pays.

Cette année pourtant, les partis politiques du canton de Neuchâtel ont laissé un choix déplorable à leurs électeurs en terme de personnalités suceptibles de devenir les nouveaux capitaines. Des urnes, il est ressorti un parlement avec un majorité à gauche (les députés) et un gouvernement dont aucun des prétendants n’a obtenu de majorité absolue. Résultat des courses; un deuxième tour pour ce dernier. Et quel deuxième tour. La gauche, hormis un candidat ayant fait ses preuves, empêtré dans ses alliances se voit obligée de (re)présenter le vert Fernand Cuche, pourtant littéralement giflé au premier round et dont personne ne veut plus. La droite et son nouveau parti présente trois candidats, qui en plus de pas pouvoir se « pifrer » sont juste complètement inexpérimentés dans un pouvoir exécutif. La meilleure preuve se trouve dans leurs belles promesses qu’ils ne pourront tenir puisqu’ils sont en minorité au Grand conseil. Sachant que le canton accumule une dette d’un milliard trois cent millions, qu’il est frappé en plein coeur dans son industrie horligère par une crise mondiale sévère, que sa fiscalité est parmis les plus élevées, sans oublier les sérieux problèmes d’infrastructures des transports pour le haut et sa réforme hospitalière calamiteuse, on peut raisonnablement dire que les politiciens neuchâtelois sont quand même des pives.

Moi, le petit électeur ne misera pas cette année sur un cheval dans cette course au pouvoir. Désolé, mais pour la première fois, je mettrai mon enveloppe de vote au papier recyclé. Ca sera mon geste citoyen de l’année en quelque sorte.

Pour en savoir plus sur les élections cantonales à Neuchâtel

© 2017 The Nostromo.ch

Theme by Anders NorenUp ↑