Month: décembre 2007

"L’ancienne route"

Petite suggestion de promenade.

Il existe dans le canton de Neuchâtel quelques petites perles de tranquillité, juste à côté du brouhaha quotidien. L’exemple de cette « ancienne route » illustre parfaitement mon propos.

Cette route jadis cantonale, était un axe indispensable pour les habitants d’une vallée célèbre pour ses fées couleur grenouille. Au milieu des années 70’s, un tunnel a remplacé ce tronçon impossible à entretenir en raison de (très) fréquentes chutes de pierres.

Cette promenade n’est pas très longue (2km) et officiellement déconseillée, car de gros cailloux continuent de descendre le long des pentes vertigineuses qui surplombent « l’ancienne route ». Mais une belle ambiance de calme retrouvé y demeure. La végétation reprend ses droits sur le bitume éclaté par le temps et sur d’anciens fortins datant d’une périodesombre et pas si lointaine. Certains panneaux de signalisations sont encore en place au milieu de jeunes arbres. Bref un endroit à découvrir par beau temps et dans la galerie de « L’ancienne route ».

Si vous ne devinez pas où se trouve cette ancienne route alors écrivez-moi.

Positivons

Alors que nous vivons sous les premiers flocons de neige portés par des vents glacials venus des contrées nordiques, annonçant un terrible hiver, (il faudra d’ailleurs penser à couper un peu plus de bois), notre tendance toute saisonnière à broyer du noir se fait nettement ressentir. Alors il faut po-si-ti-ver ! Si on cherche un peu, on trouve ça et là de bonnes nouvelles. C’est un peu comme le curé, qui doit se soumettre au difficile exercice, lors de son homélie, de trouver des phrases qui percutent le paroissien moyen, atterré par la mort autant subite qu’injuste d’un centenaire médicalisé.

Lisons ensemble, mes frères et sœurs, vous permettez que je vous appelle comme ça ? Lisons donc ensemble les nouvelles de ce monde, et voyons comme il est beau et prometteur. En Fédération de Russie par exemple, où seuls quelques ouvriers, bêtement ensevelis dans des mines de charbon d’un autre temps, n’ont pas pu participer avec joie aux élections démocratiques qui viennent d’avoir lieu dans la patrie du regretté Boris. Dans ce grand et beau pays, les mots démocratie, liberté, respect de l’individu, institution, justice, prennent tout leur sens. Comme j’envie les jeunesses de ce presque continent, qui vénèrent la main sur le cœur, leur Président.

Et l’ONU, belle et grande institution internationale, fierté de Genève, capitale de la Suisse et de son lac du même nom, qui dans sa fermeté légendaire a décidé depuis deux ans déjà de faire quelque chose pour le Darfour. Rappelons que le Darfour est une petite région d’Afrique sujet à des génocides locaux.

Enfin, les différentes bourses planétaires et leurs investisseurs propres sur eux et toujours bien habillés, qui dans l’intérêt des petits actionnaires de gentils groupes pétroliers, spéculent avec ma foi un certain brio, permettant aux produits pétroliers d’atteindre des niveaux records, dont nous nous félicitons tous de l’impact sur le monde. Car, c’est bien grâce ou à cause d’eux que nous reviendrons enfin au chauffage à charbon, nettement moins polluant au demeurant, ainsi qu’au vélo, qui est bon, comme chacun le sait, pour la circulation sanguine et routière. Merci à eux, les fils de Yuppies des 80’s, qui ont tant appris de leurs pères.

Malheureusement, il faut bien l’admettre, et c’est aussi ça la clairvoyance de notre actualité, une ombre vient ternir ce tableau. Dimanche soir, sur la chaîne de télévision française de référence, TFI, sa belle présentatrice de JT, nous annonçait gravement la fin probable de la carrière de Johnny Hallyday d’ici à l’aube 2009-2010. Oui, je sais, mes biens chers frères zé sœurs, cette date paraît bien loin et improbable et pourtant. Alors prions ! Prions pour que la médecine avance dans sa recherche et puisse prolonger la vie, la carrière et la coupe de bouche du rocker gaulois. Car sans lui, que deviendrait le rock ? Je rappelle ici, aux pauvres d’esprits, qu’il en est uns des inventeurs.

© 2017 The Nostromo.ch

Theme by Anders NorenUp ↑