Partagez
Facebooktwittergoogle_plus

En pleine campagne électorale, vous figurez en bonne position sur les listes des Verts respectivement pour le Conseil des Etats et pour le POPVertsSolidaritéS au Conseil national, c’est bien. De fait, vous êtes candidate à votre réelection. Pour être réélue, vous devez donc faire campagne comme vos camarades, quelles que soient leurs couleurs – ce qui est le cas de le dire-. Cette campagne est agrémentée de débats politiques télévisés. A Neuchâtel, c’est un face à face sur Canal Alpha, chaîne régionale jurassienne fort heureusement diffusée localement, qui a motivé ces quelques mots à votre intention, aidé il est vrai, par une météo peu engageante à une activtié extérieure.

Je dois bien reconnaître que je n’ai pas regardé ledit débat jusqu’au bout, tant le concept de cartes et des « joker » est ridicule, sans parler du modérateur principal qui est au journalisme ce que la Trabant est à la voiture non-polluante[1]. L’émission est mauvaise, part dans tout les sens, donne trente secondes à des politiciens souvent amateurs et s’exprimant mal, pour faire passer des idées finalement assez complexes. Bref, il faut être passionné de politique locale ou membre de la famille de l’un des invités pour la regarder jusqu’au bout. Soudainement, dans cet échange pour le moins stérile et auquel je prêtais une oreille distraite, voilà que vous déclarez que « l’adhésion à l’Union Européene, reste une priorité ». Je sors alors de ma torpeur, pose mon journal, augmente le son, pensant avoir rêvé ou simplement mal compris. Mais en regardant bien l’image de mon superbe écran LCD, je constate que je ne suis pas entrain de suivre une archive de la TSR de décembre 1992. Non; malgré votre allure « 70’s » c’est bien vous en 2011, le visage stressé, fixant avec méchanceté le médecin UDC qui vous fait face, et qui pourtant ne représente pas un grand danger, puisqu’il ne fait que peu de doute, qu’il sera renvoyé dans sa clinique privée par la sanction populaire des urnes. Non je n’ai pas rêvé, vous l’avez bien dit, l’adhésion à l’UE fait partie de vos objectifs. Francine, vous permettez que je vous appelle Francine, vous êtes juste en retard de deux guerres, de deux cracks boursiers, de quatre présidentielles françaises, de deux tours jumelles, d’un « printemps arabe » de deux tsumanis, d’une crise de l’Euro et de quatre albums de Britney Spears. L’ Adhésion à l’Union Européene……. Je n’en croyais pas mes oreilles, même pour les partis de gauche, dont on peut facilement imaginer que vous les trouviez probablement trop à droite, il n’est plus question d’y penser. Le contexte international a telllement changé que c’est à se demander à quelle époque vous vivez. Si aujourd’hui (en 2011) les Européens avaient le choix, et ce qui n’est pas le cas, la plupart sortiraient de la communauté européene. Pour exemple, le Royaume-Uni et les pays du nord n’ont pas adhéré à l’Euro et savent bien pourquoi, il ne sont d’ailleurs pas près de le faire. Même les pays les plus pauvres comme la Grèce se demandent sérieusement s’ils ont fait le bon choix et les exemples sont légions dans le sud de l’Europe. Le Parlement européen est une immense machine à vapeur, qui ne fait qu’émettre des réglements que les Etats membres peinent à appliquer, l’exemple de la réglementation de l’endettement des Etats membres est criant, même la France n’y arrive pas. Francine, vous savez très bien qu’à l’heure actuelle, un adhésion de La Suisse à l’UE serait une catasrophe économique pour notre pays, un appauvrissement de la classe moyenne, un démentèlement de notre agriculture et de notre industrie. Vous savez très bien -du moins je l’espère car vos propos permettent d’en douter- que le modèle européen tel qu’il est aujourd’hui ne va pas perdurer et devra muter en profondeur dans sa forme, sous peine de démentèlement pure et simple à moyen terme. En fait, c’est à se demander si vous savez de quoi vous parlez.

Le peuple neuchâtelois, a son lot de politiciens célèbres, mais malheureusment, il en cultive ces dernières années de bien mauvais et de bien maladroits, tout partis confondus. Depuis ce mauvais débat, vous faites désormais partie à mes yeux de ces derniers. Comment vous faire comprendre que vous représentez les intérêts d’un canton et que pour vos électeurs -s’il en reste- l’adhésion à L’UE est bien le cadet de leurs souçis. Nous aspirons entre autres à ce que l’économie de notre région soit forte et perdure, que notre canton se désendette et présente des finances saines pouvant ainsi remplir son rôle d’Etat, nous voulons des moyens de communications et de transports efficaces, des hautes écoles qui s’affirment au niveau national, une qualité de vie supérieure à la moyenne dans un environnement sain, et j’ai presque envie de terminer en ajoutant « Bordel » tant vos propos sont « hors cadre » dans le contexte actuel.

Chère Francine, même si le débat de Canal Alpha, certes insignifiant au niveau national, a bien peu de chance de porter à conséquences, je vous souhaite une sanction électorale, laquelle aura le mérite de renvoyer à votre parti la responsabilité de présenter des candidats qui oeuvre pour une politique responsable orienté vers l’avenir et non pour des idées dépassées. Le monde va vite, il est temps de vous en rendre compte.

Dans l’attente de votre prompt retour aux Planchettes/NE, recevez Francine, l’assurance de ma considération pour le moins quelque peu imparfaite.

Notes

[1] Oui le terme « émission zéro » est plus adapté